RETOUR

Carnet de routes...

SUITE

...

Chapitre 8/3 : Magic Spiti...

12/07/09 - 25/07/09

...

TABO 2

...

Dimanche 12/07/2009 - Tabo

Temps exceptionnel aujourd'hui... Il a fait même très chaud... Mais le ciel est d'un bleu éclatant parsemé de quelques nuages grisonnants... Journée repos également... Lecture, échecs, lessive...

Au cours de la journée, des dizaines de 4x4, taxis et bus ont néanmoins envahi le paisible village... Cette nuit Sa Sainteté dort à Dhankar mais il devrait rejoindre Tabo demain pour 2 jours. Cela promet une terrible animation... En attendant c'est la course pour trouver une chambre pour les nouveaux arrivants... Et pour ceux qui n'ont pas réservé, encore faut-il compter sur plus de 2 000 Rs pour trouver un lit !... Les touristes occidentaux sont des dizaines. Mais la plupart ne ressemblent pas aux routards que l'on croise habituellement sur la route. Ce sont plutôt des gens âgés (et aisés) qui suivent le Dalaï Lama dans sa tournée dans le Spiti...

...

En fin de journée on va faire voler mon cerf-volant avec Adrien et Jonathan. Le vent est terrible. Et ce sont des policiers, débarqués pour assurer la protection de Sa Sainteté qui se joindront à nous...

...

On retrouve Jeh en fin de journée. On passe ensuite acheter quelques provisions dans les petites épiceries du village : tomates, oignons, aubergines, et du riz - car les pâtes sont trop chères !... - et les Suisses nous mijotent un rizotto exceptionnel dans le petit jardin où ils ont planté leur tente...

...

Nuit encore joliment étoilée...

...

Lundi 13/07/2009 - Tabo

Je commence par me rendre à l'école... Mais c'est journée nettoyage et il n'y a donc pas classe... Je rejoins donc mes amis dans leur "camping". Ils ne sont plus seuls : une française a planté sa tente à proximité. Il faut dire que même à 2 000 roupies la nuit, il ne reste plus guère de chambre disponible dans le village. Des tentes collectives ont été montées dans de nombreux jardins et des hangars ont été aménagés en dortoir. La plupart des chambres des hôtels et guesthouses sont réservées depuis longtemps par des groupes d'Italiens ou d'Allemands...

...

J'essaie vainement de me faire faire un passe journaliste qui me permettrait de prendre quelques photos. Mais les moines sont trop occupés ce matin avec les réclamations des uns et des autres et la distribution des passes pour les locaux et invités... Même Sangpo finira par s'excuser car même lui ne pourra guère m'aider...

...

Après plus de 2 heures d'attente, pour rien, je rejoins donc Jonathan pour disputer quelques parties d'échecs... La Suisse essuie de brillantes défaites !...

...

J'invite tous mes amis à déjeuner à l'école... Le riz-lentilles traditionnel et quotidien mérite qu'on y goûte ! Et on va boire le thé chez Lobsang...

...

Vers 13h30, tous les habitants - ou presque !... - et touristes se rassemblent le long de la rue principale. L'arrivée de Sa Sainteté est prévue pour 14h00... Les locaux ont de nouveau revêtu leurs habits de lumière...

14h40... Le convoi est annoncé... Entouré de 4x4, la voiture de Tenzin Gatsio, Océan de sagesse, 14ème Dalaï Lama fait son entrée dans le village... et le traverse sans même s'arrêter pour aller directement se garer à proximité du monastère... Et pour dire vrai, je ne l'ai même pas vu !... Et comme c'est une journée repos et méditation pour le Dalaï Lama, je ne risque plus de le voir aujourd'hui...

...

On se retrouve sur la terrasse de chez Sonam... Adrien et Jeh ont réussi à pénétrer dans l'enceinte du nouveau monastère et ont donc pu voir Sa Sainteté de très près...

Tchaï et échecs au menu... Thubten, dit Toby, le Tibéto-Suisse se joint à nous, mais cela fait quelques années qu'il n'a pas toucher un échiquier...

...

Le soir venu, c'est Tsewang et Thubten qui nous invitent chez Sonam. Ce dernier a même acheté une table en prévision de l'affluence de ce soir. Et effectivement, on attendra près de 2 heures avant d'être servis... Mais on passe une agréable soirée, de nouveau arrosée de bière. Le vieux Tibétain nous raconte ses souvenirs de jeunesse... Et puis bien sûr, présence du pape bouddhiste oblige, on a parlé religion et philosophie...

...

Encore couché tard donc... Et pas d'étoiles dans le ciel nocturne... On aura même droit à quelques gouttes de pluie...

...

 

Mardi 14/07/2009 - Tabo

Ciel nuageux aujourd'hui... On a même encore eu droit à la pluie... Enfin, juste quelques gouttes en fin de journée... Même pas de quoi sortir les parapluies... Et puis ce n'est pas bien grave, puisqu'en ce jour mémorable, Sa Sainteté est venue me serrer la main !...

...

Tout a commencé ce matin par l'inauguration du Kalachakra Stupa, le nouveau monument qui orne le village... Il aura fallu plus d'un an pour le construire, mais le résultat est plutôt convaincant. Sa Sainteté, entouré de nombreux moines et officiels laïcs, récitent prière et mantras afin de consacrer le nouveau Stupa. Situé dans l'enceinte du monastère, l'accès est interdit aux photographes non-officiels, mais comme il est à côté de la rue, les policiers et militaires nous laissent bienveillamment prendre autant de photos qu'on le souhaite. Et je ne suis pas à plus de 15 mètres de lui. La cérémonie dure une bonne demi-heure.

Après une courte pause, le Dalaï-Lama a enchaîné par un enseignement devant le nouveau temple. Coup de chance pour moi, le jeune Sonam de Dharamsala s'occupe de la fouille à l'entrée... Il n'est bien sûr pas tout seul et il faudra me montrer particulièrement souriant pour que je puisse y entrer avec mes appareils photos... Des centaines de locaux et quelques dizaines d'occidentaux sont déjà installés. La plupart de ces derniers sont équipés de leur radio qui leur permettra d'entendre la traduction en anglais... Certain(e)s prennent même des notes !... Personnellement, j'ai déjà assisté à ce genre d'enseignement à Bodhgaya il y a quelques années, et même équipé de radio, je n'y avais pas compris grand chose... Je me contente donc du discours en Tibétain et de sa traduction en Spitien, car c'est plutôt l'ambiance qui m'intéresse... La distribution du thé et de puri ne tarde d'ailleurs pas !... Je retrouve parmi la foule quelques enfants de Dharamsala avec qui j'échange quelques sourires complices...

A l'issue des enseignements, Sangpo, le moine-secrétaire, vient me trouver pour m'annoncer de bien bonnes nouvelles. En premier lieu, un repas est servi derrière le stupa pour les "officiels" et je peux m'y rendre sans problème, même accompagné de mes amis... Et en second lieu, je suis invité à l'école cet après-midi...

C'est donc après un repas-buffet gargantuesque - sans doute le meilleur depuis que je suis dans le spiti !... - que je me rends à l'école. Sur le chemin, des centaines de personnes sont déjà rassemblées... Le Dalaï-Lama est attendu dans la grande salle de l'école. C'est Norbu, le directeur de l'école qui intervient pour me faire passer les barrages... Tous les enfants y sont déjà rassemblés, ainsi que les enseignants et les personnels qui s'occupent des enfants. J'y retrouve également Mary, l'Australienne qui réside à Tabo, Luciano, un Italien également impliqué dans une association liant Tabo à son village, quelques policiers, quelques moines, le service d'ordre de Sa Sainteté... et c'est tout !... Me voici donc privilégié !... Et le premier qu'il saluera en entrant dans le hall !!... Nous sommes tous bien sagement alignés, kata à la main en attendant qu'il arrive... Et quand c'est le cas, ça va très vite, trop vite... On se serre la louche moins d'une demie-seconde... Nos regards ont à peine le temps de se croiser, et il passe au suivant, en l'occurrence Luciano... En moins de deux minutes il est déjà sur l'estrade... On a droit à un nouveau discours, ponctué de ses rires chaleureux... Sacré personnage !... Mais il repart dès demain, pour son fief de Dharamsala...

...

Je retrouve mes amis vers 17h00... Sourire aux lèvres... J'ai touché la main du Dalaï-Lama !...

...

Dernières parties d'échecs, et dernier dîner tous ensemble... Demain c'est le départ pour Jeh et les cyclistes suisses... Mais si tout va bien on se retrouve tous les quatre à Dhangkhar...

...

Mercredi 15/07/2009 - Tabo

La pluie est au rendez-vous ce matin... Mais juste de quoi maintenir la poussière au sol, rien de plus.

Je rejoins Jeh à la station de bus de Tabo... On se rend à Shichling, sur la route, puis à Dhangkhar, un village haut perché. Pour l'anecdote, le bus est évidemment bondé... et j'ai la chance d'être entouré de deux femmes... Jeh à ma droite... Et une lépreuse à ma gauche, venue à Tabo pour mendier le temps de la présence du Dalaï Lama.

Shichling est à une vingtaine de kilomètres de Tabo. On y arrive en une demi-heure... Le ciel est toujours gris et quelques gouttes de pluie font leur apparition par intermittence. Jeh dépose son sac dans la guesthouse de Shichling et on se met en route pour Dhangkhar. Il y a une dizaine de kilomètres par la route qui serpente pour gravir la pente, ou 1 bonne heure de marche par les raccourcis... Mais on ne marchera guère plus d'un kilomètre. Un charmant Indien, vivant en Suède et en vacances dans le Spiti, s'arrêtera avant même que nous ayons commencé à grimper !... Et comme ce charmant Indien a des problèmes cardiaques, il nous approche au plus près du vieux monastère, non sans avoir effectué quelques pauses photographiques en chemin... D'ailleurs sitôt arrivé, il fait une ou deux photos et repart aussi sec !... On prend le temps de visiter les lieux quant à nous... Pour Jeh c'est une découverte, et pour moi, même si cela fait ma quatrième visite ici, je découvre encore des endroits secrets... Et puis la vue sur la vallée mérite le détour... On monte jusqu'au vieux fort...  

...

Descente jusqu'au nouveau monastère pour trouver une chambre pour Jeh... La guesthouse du monastère est pas mal du tout... 250 Rs la chambre... Jeh parvient même à marchander un peu... Et on s'installe sur la terrasse pour déguster une sorte de thali... Et peu après 14h00, les cyclistes débarquent... Le temps qu'ils nous racontent leur ascension et me voilà quant à moi prêt à descendre...

...

C'est à mi-chemin de la descente que je vois passer le bus qui va vers Tabo... J'en suis pour faire du stop, ou rentrer à pieds !... Mais je m'y attendais un peu... J'ai un litre d'eau, en marchant bien, je serai à Tabo avant la nuit... Et puis c'est une balade que je n'ai jamais encore effectuée, sinon en bus, en 4x4, ou même en tracteur !... Je sais aussi qu'il y a quelques coins sympathiques : des canyons, des cheminées de fées... L'érosion dans cette vallée a sculpté des paysages exceptionnels...

A mi-chemin, j'ai néanmoins la surprise de voir arriver un bus... Et il y aura même encore une ou deux places assises disponibles...

...

18h00... Retour à la guesthouse... Demain matin, Tabo va me sembler bien vide... J'irai sûrement faire un tour à l'école...

...

Jeudi 16/07/2009 - Tabo

Retour du Soleil et du ciel bleu ce matin... Il fait même déjà très chaud... Je me rends à l'école pour prendre quelques classes ce matin... J'ai pas mal de photos à leur montrer et même avec les petits cela se passe plutôt bien... Mais Sa Sainteté étant parti, le courant électrique en fait de même !... Et quand ma batterie est déchargée, je m'en retourne sur la terrasse de chez Sonam, où je retrouve Tsewang et Toby, le couple de Tibéto-Suisse.

...

Je vais ensuite m'offrir un petit thali dans ce qui va devenir mon troisième Q.G. culinaire... Pour 40 Rs, c'est à volonté !... Et ils font du vrai chaï, pour 5 Rs... Ce restaurant s'adresse plutôt aux locaux... Ce midi, j'étais le seul homme avec une dizaine de Spitiennes qui se partageaient une grande bouteille d'orangeade gazeuse.  

...

Vers 14h00, avec Mary, on était invité chez les enfants de Dharamsala... Mais cela semble être tombé à l'eau... Ils ne l'ont pas appelé sur son portable... Ce sera peut-être pour demain... J'ai donc passé la journée avec Sonam, sur la terrasse de son restaurant, Tsewang et Toby... On a passé la journée à discuter des proverbes Tibétains et Spitiens, dont, pour certains, on peut facilement trouver un équivalent en français... Et puis on monte une expédition pour une vallée perdue et un petit trek... d'ici quelques jours...

...

Il est maintenant 17h58... L'électricité vient d'être coupée... Je pars sur l'héliport faire voler mon cerf-volant...

...

21h20... Y'avait pas assez de vent... Et puis je me suis fait arrêter par le directeur de l'école, Norbu, pour boire le thé. Il vit dans l'appartement de fonction de son frère, avec son frère, instituteur à l'école publique. Un modeste appartement dans un lugubre immeuble en béton. Quand j'en sors, le Soleil est déjà passé derrière la montagne, mais les sommets environnants sont tous encore ensoleillés. Et il n'y a pas un nuage !... La première fois depuis mon arrivée, le ciel est ce soir immaculé !... Ce serait pas mal d'envisager une nuit là-haut... On verra...

...

Petit kora... et dîner en compagnie de Tsewang et Tobi, chez Sonam...

...

Evidemment, le ciel nocturne est magnifique...

...

Vendredi 17/07/2009 - Tabo

100ème jour de voyage... J'ai commencé par sortir à l'heure où le Soleil fait son apparition dans la vallée... Histoire de profiter de la meilleure lumière possible et de faire quelques photos du village... Et je suis tombé sur un local, avec qui j'ai déjà eu l'occasion de discuter, qui rédige un livre sur les peintures de Tabo. Il a un souci avec son ordinateur. Un fichier mal enregistré et beaucoup de travail perdu... Je ne sors de son appartement - sans avoir complètement résolu le problème, les notes en bas de pages ont disparu... - qu'à l'heure d'aller bosser !... 8h30... Mais aujourd'hui, je vais me livrer à une investigation dans les archives administratives de l'école... Juste histoire de rigoler un peu, je cherche à connaître le nombre exact d'enfants passés par la Serkong School... Et bien y'aura pas moyen !... Même avec les registres d'inscription et l'aide de mon ami Lobsang, instit depuis la première année, il n'est pas facile de connaître le nombre d'enfants scolarisés ici depuis sa création... On passe la matinée à éplucher les registres. C'est finalement les examens pluriannuels qui nous aideront à obtenir des chiffres "corrects". Mais même pour connaître le nombre d'instits, c'est pas facile !... 

Heureusement, Lobsang, trésorier (?), détient les reçues des payes depuis quelques années...  

...

On déjeune ensemble à la cantine de l'école - pour un énième riz-lentilles -, et je vais essayer de l'aider à... mettre son ordinateur en ordre de marche !...

...

16h00... Déjà !... Je me rends chez Sonam. Mary, rencontrée à l'école ce matin, m'a dit qu'on partait demain pour Mane... Y'aura Mary, une amie Australienne, le couple de Tibéto-Suisse, Sonam et moi... On prend un taxi pour rejoindre le village de Mane, et pour aller faire une petite promenade de 2 heures de grimpette dans une vallée toute proche... Je me réjouis à l'avance de cette excursion !...

...

21h00... Retour à ma chambre... Le rendez-vous est à 7h00 demain matin, chez Sonam, bien évidemment !...

...

Samedi 18/07/2009 - Tabo

7h00... Le Soleil émerge dans la vallée... Le ciel est bleu... Tout le monde est prêt... On prend le temps cependant de dévorer le petit déjeuner avant de partir en expédition. La femme de Sonam nous accompagne. On commence par se rendre en taxi 4x4 dans le village de Mane, situé au-dessus de la route de la vallée, sur un plateau à une demi-heure de Tabo... Difficile d'imaginer l'existence d'un tel village au-dessus de la route, mais on découvre un immense plateau verdoyant et le village de Mane est au moins aussi important que Tabo. Et on s'attaque à un nouveau petit-déjeuner, invités chez la sœur de l'épouse de Sonam. Riz aux petits-pois et chaï... Et à l'issue, on démarre enfin la grimpette. Le ciel est maintenant chargé de nuages... Plutôt sympathique quand cela nous évite de marcher sous un Soleil ardent, moins sympa pour les photos... Sue, l'Australienne, amie de Mary, n'est pas encore acclimatée et c'est à son rythme tranquille qu'on atteint en 2 heures un campement nomade. Des habitations réalisées à l'aide de pierres comme j'ai déjà eu l'occasion d'en voir pas mal. En arrivant, on assiste, à la jumelle, au festin de quelques vautours. J'essaie de me rapprocher pour prendre quelques photos mais les farouches volatiles ne tarderont pas à détecter mon approche et à prendre les airs. Je rejoins mes compagnons au sein du campement. 

Ils sont en train de déguster le yaourt local - le meilleur de la vallée d'après Sonam -, car le campement est habité !... Après cette pause - et ce troisième petit-déjeuner ! -, on repart en direction d'une cascade impressionnante, non par sa hauteur, mais par son débit... On y sera en moins d'une heure. Il n'est plus besoin de grimper... Et c'est le retour...

...

14h30... On est de retour à Mane... Déjeuner chez la sœur de Sonam... Riz et légumes locaux (petits-pois, pommes de terre, aubergine, oignons)...

...

16h30... Le taxi vient nous rechercher... Retour à Tabo...

...

19h00... Je m'occupe de l'ordinateur de Sonam... (Vais-je finir par faire payer mes interventions ?...)

Dîner avec Tsewang et Toby...

...

21h30... Extinction des feux...

...

Dimanche 19/07/2009 - Tabo

Journée re-conditionnement... Humain et matériel... Douche, rasage, repos et lessive au programme donc... Enfin pas seulement... Ce matin il y a eu une belle puja au monastère; c'est par le feu que le stupa a cette fois été béni... Et puis j'ai rencontré le jeune Sonam de Dharamsala avec qui j'ai passé la matinée... Jusqu'au déjeuner, pris ensemble au restaurant du monastère...

J'ai également préparé mon expédition de demain... Je pars en montagne, duvet et provisions dans le sac. En fait, je compte bien y passer la nuit...

...

Mais il est déjà bientôt 19h00... Et je suis attendu chez Tsering...

...

Dîner tranquille même si y'avait du monde... La sœur de la mère de Tsering, rencontrée à Dharamsala, ainsi qu'une amie, étaient déjà présentes. Puis Tsering et sa sœur Anju sont arrivées des champs. Anju a fait sa timide et est restée toute la soirée dans la cuisine. Et puis le père est arrivé... 

Y'avait de la viande au menu, mais je suis resté fidèle à mon régime végétarien. Sinon c'était riz et lentilles...

Je n'ai pas trop tardé, car demain, c'est lever de bonne heure...

...

Lundi 20/07/2009 - Tabo

5h45... Je suis dehors... Sac sur le dos... Paré pour passer ma première nuit en montagne... Du moins ici, à Tabo... En conséquence, je pars un peu plus lourdement chargé, notamment en eau, sans oublié le sac de couchage. Du coup j'emmène mon gros sac, ce qui sera plus pratique... Pas question aujourd'hui de prendre des raccourcis. Je suis le chemin, en essayant de ne pas me perdre, et finalement, j'arrive au "sanctuaire" encore plus tôt que d'habitude !... Avant 9h00... Le temps est couvert et indécis. Si c'est idéal pour marcher, encore une fois ce n'est pas top pour les photos et je ne peux m'empêcher d'imaginer pareille balade avec le ciel d'azur que l'on trouve fréquemment ici... Peut-être pour demain ?... Je me permets une pause d'une bonne heure, je sais qu'il ne me reste qu'une ou deux heures de marche avant d'atteindre un camp nomade délaissé où je compte bien passer la nuit...

...

Malheureusement, le temps n'a pas l'air de s'arranger... Je rejoins le camp nomade avant midi... Je fais une nouvelle pause biscuits (la seule nourriture emportée) avant de me lancer dans une vaine corvée de bois... Y'en a pas !... Je collecte des sortes de petits buissons secs... et des bouses de vaches !... tout aussi sèches !... Et je pars à la recherche de l'eau... Detchen et Sonam qui ont occupé les lieux quand ils étaient petits m'ont indiqué qu'on trouvait de l'eau à une demi-heure de marche... Mais je grimpe pendant près de 3 heures, sans rien trouver. J'ai juste débusqué quelques chèvres sauvages qui ne tardent pas à prendre de l'altitude sitôt ma présence détectée. J'ai néanmoins atteint le point le plus haut jamais atteint sur cette montagne. Il me sera d'ailleurs difficile - voire impossible - d'aller plus haut. J'ai rejoint un promontoire qui s'achève en une falaise vertigineuse... Impossible de rejoindre Lari par la montagne, ce que j'avais initialement envisagé...Je retourne donc en fin de journée au campement... Je commence par m'installer dehors. Je suis ici pour profiter du ciel étoilé, et même si le ciel est encore chargé, cela semble se découvrir...

Mais sitôt le ciel disparu derrière les cimes, un froid glacial s'abat sur la montagne... Mon duvet n'est pas fait pour et je n'ai guère emporté beaucoup d'affaires... Alors je ne tarde pas à souffrir du froid... De fait, cela durera toute la nuit, même après m'être finalement réfugié dans l'un des abris de pierres. J'entends ma montre égrainée les heures et au final je ne pense pas avoir pu dormir bien longtemps... Et c'est donc avec soulagement que j'aperçois les premières lueurs de l'aube.

...

Mardi 21/07/2009 - Tabo

5h10... Je me lève sans tarder, histoire d'aller faire quelques photos... et ramasser de nouvelles bouses !... Malheureusement, si au cours de la nuit, j'ai pu bénéficier d'un superbe ciel, à nouveau cela semble se couvrir, très vite !... Je rallume un petit feu mais ne m'attarde donc pas. Je boucle mon sac et entreprends de descendre jusqu'au sanctuaire où j'espère qu'en arrivant le temps sera plus clément. J'y parviens peu après 7h00... Il y a un peu de soleil, suffisamment pour que je décide de m'y arrêter, mais cela ne risque pas de s'arranger. De lourds nuages descendent dans les vallées et tous les sommets sont désormais perdus derrière les nuages. Je reste néanmoins sur zone jusqu'après midi... Le temps change très vite ici... Mais pas aujourd'hui... C'est même quelques gouttes de pluie qui me décideront à finalement rejoindre Tabo...  

...  

Au final, j'ai vu quelques lièvres, quelques chèvres sauvages et un groupe d'une sorte de mouflons... que l'on appelle ici des apex.... et peu d'oiseaux... Mais c'est un vrai bonheur que de s'isoler ainsi...

...

16h45... Voilà un bon moment que je suis rentré... et découvert avec joie qu'il y avait de l'électricité... et donc de l'eau chaude !... Je vais maintenant aller manger un gros thali !...

...

19h00... Visionnage et triage des quelques 400 photos prises hier et aujourd'hui... et puis dodo !...

...

Mercredi 22/07/2009 - Tabo

Je suis allé à Kaza aujourd'hui... Par le bus de 9h00... J'ai rendez-vous dans mon temple perso : le cyber-espace... Lobsang m'a confié son ordinateur portable afin que j'opère quelques modifications. Le bus n'a que 15 minutes de retard et une heure et demie plus tard, je suis à Kaza. J'y retrouve Mary, Sue, sa copine australienne, Luciano et son fils, Claudia, une amie de Luciano, ainsi que l'ancien cuistot de la Serkong School. Ils sont tous venus ce matin en taxi. Ils vont visiter Key, puis revenir sur Kaza pour déjeuner, puis retour vers Tabo, via Dhankhar et Mane. Ils me proposent de me joindre à eux. Surprise, Baba, leur chauffeur de taxi est une vieille connaissance... Je reste avec Mary au centre internet pendant qu'ils vont visiter Key et son superbe monastère, perché comme un nid d'aigle en haut d'une colline. J'ai à peine le temps de lire quelques messages que le courant disparaît... Ma foi, le sympathique gardien des lieux se met à ma disposition pour les soucis du portable de Lobsang...

...

On se retrouve tous dans un hôtel chic de Kaza pour y déjeuner... Ma foi fort bien !... Puis départ pour Dhankhar... On passe par la nouvelle route rocailleuse qui arrive directement au niveau du vieux fort... Elle aussi, serpente le long de la pente en de larges zigzags. Nouvelle visite du haut-village et du vieux monastère... C'est sans doute l'endroit le plus magique de la vallée du Spiti... Personnellement, j'adore !... Puis on redescend par la route de Shichling, en direction de Tabo. Mais avant de rentrer, on fait un petit crochet par Mane, le village où nous sommes venus quelques jours auparavant avec Mary et Sue. L'ancien cuisinier de l'école est originaire de Mane, et on passe faire coucou - boire un chaï - , à sa femme, à son fils, et à son papa. L'entrée du village, où l'on ne peut faire d'ordinaire autrement que de garer sa voiture, est aujourd'hui grouillant de monde... C'est la pesée et l'embarquement des petits pois dans les traditionnels camions qui sillonnent en permanence toutes les routes de l'Inde... Demain soir, ils seront de nouveau au menu de tous les restaurants de Delhi... Il y a des centaines de sacs... Chaque sac est pesé avant d'être embarqué... Ils pèsent tous plus de 45 kilos... Le spectacle est aussi intéressant qu'impressionnant...  

...  

20h00... Retour sur Tabo... Il fait nuit quand on arrive enfin... Le cuisinier, visiblement ravi de sa journée nous invite à dîner... Au Trojan, la guesthouse où je réside !... Evidemment, c'est un ami de Detchen !... Ils ont travaillé ensemble pendant près de 10 ans à la Serkong School... Detchen passera d'ailleurs nous saluer, son jeune fils dans les bras. Et puis Padma, le dernier moine de l'école, qui occupe aujourd'hui le poste de Detchen, ainsi que Norbu, le directeur de l'école, se sont joints à nous, pour une soirée très sympathique... Et encore un repas terrible !... Encore meilleur qu'à midi !... Pour la quantité, ça ne vaut toujours pas le thali à 40 roupies, mais c'était super bon !...

...

23h26... Extinction des feux !... Demain, y'a école !...

...

Jeudi 23/07/2009 - Tabo

8h30... Rassemblement du matin à la Serkong School... Je demande à Norbu, le directeur, de réunir les enfants sur les marches afin de prendre la petite photo traditionnelle, avant les cours... Il ne reste plus que 2 jours d'école et enfants et enseignants ont déjà la tête ailleurs... Inutile de prendre une classe...

...

Alors, je passerai prendre le thé chez Mary... Je visionne ses photos sur son ordinateur portable... Comme elle vient d'y passer l'hiver, c'est l'occasion pour moi de voir tabo sous la neige... ça manque quand même d'un peu de verdure !... Mais il est amusant de voir tous les habitants du village sur les toits, en train de déneiger leurs maisons.  

...

Déjeuner chez Sonam, où je retrouve Toby et Tsewang.

...  

16h00... J'ai rendez-vous avec Sue, Claudia, Luciano et son fils pour visiter les temples... Le temple principal est tout simplement unique... Construit il y a plus de mille ans... Boddhisattvas, dieux et déesses sont ici rassemblés sous l'œil vigilant des impressionnants gardiens.

Et comme on a réussi par se faire accompagner par le moine de service, on aura le droit à la visite de toutes les salles. Une jeune bretonne se joint à nous pour la visite. Elle arrive de Kibber où elle a passé 2 semaines, à vivre avec les villageois.

...

Début de soirée avec Tsewang et Toby... On sera rejoint par une femme venue d'Alaska, un Colombien vivant en Suisse, puis par les Italiens, et enfin les Australiennes... Une grande tablée et une soirée animée, notamment par Sonam et sa "guitare" tibétaine...

...  

23h40... Il est encore bien tard...

...

Vendredi 24/07/2009 - Tabo

Temps encore couvert ce matin... Il a même plu pendant la nuit...

Je retrouve les Tibéto-Suisse et la jeune bretonne, Cécile, chez Sonam. Elle repart dès ce matin pour Kaza... Puis Delhi et la France... Je l'accompagne jusqu'à la route pour attendre son bus...

...

Passage à l'école... Les vacances approchent... Des occidentaux doivent emmener une trentaine d'enfants au Ladakh... Quelques enseignant(e)s les accompagnent... Leur départ est prévu pour lundi...

...

Puis c'est au tour des Italiens de quitter Tabo... On se retrouve tous pour déjeuner chez Sonam et on prend rendez-vous pour l'année prochaine...

...

Je passe ensuite le début de journée sur mon ordi... J'ai accumulé pas mal de retard dans le tri des photos...

...

16h15... Je rejoins Mary chez elle... On a rendez-vous pour échanger quelques photos... et partager thé et gâteau au chocolat...

...

Et je finis la journée chez Lobsang, où je suis invité à dîner. J'en profite pour lui enregistrer un CD de photos... et de musiques...

...

22h30... Encore bien tard...

...

Samedi 25/07/2009 - Tabo

Le temps n'a pas l'air de s'arranger et il y a encore beaucoup de nuages... Ce sera donc mon dernier jour à Tabo... J'ai décidé de partir également... Demain... Et de rentrer tranquillement... Et puis tous les amis sont partis, ou sur le point de partir, en vacances, ou au Ladakh...

...

Ce fut donc une journée consacrée à dire au revoir à tout le monde... mais aussi à accueillir de nouveaux amis !... J'ai commencé ma tournée par l'école, évidemment... Mais l'excursion au Ladakh pour 38 élèves et quelques enseignants - dont Norbu, le directeur - est prioritaire et les préparatifs vont bon train, dans une certaine excitation générale... Je ne m'attarde pas... C'est ensuite chez Sonam que je rencontrerai Mary, Sue, Tsewang et Toby. Et comme je profite d'un rayon de Soleil pour aller faire quelques photos dans le monastère, je croise Sangpo et prend rendez-vous pour 17h00 afin de saluer Geshe-La comme il se doit...

...

Dans la journée, j'ai vainement essayé de me rendre chez Tsering mais j'y ai toujours trouvé porte close. Fort heureusement j'aurai l'occasion de la croiser dans la soirée, et elle me confirme qu'elle sera à Dharamsala d'ici 2 ou 3 jours. Il en sera de même pour Sonam que je croiserai également dans la journée et quelques autres enfants... Mais pas tous...

Ce n'est qu'en fin de journée que je rencontre les Français qui vont accompagner les enfants de la Serkong School au Ladakh. Cela fait déjà 3 ou 4 fois qu'un tel périple est organisé. C'est à l'initiative d'un Australien, Russel, premier touriste à avoir mis les pieds dans la vallée en 1992. Mais aujourd'hui, c'est une dizaine de Français(es) qui en ont la responsabilité. On dîne tous ensemble de nouveau chez Detchen, qui fera lui aussi partie de l'expédition...

...

Confection des sacs... Demain c'est le départ... et le début du retour...

...

RETOUR

HAUT

SUITE

...

PHOTOS

...

SOMMAIRE