RETOUR

Carnet de routes...

SUITE

...

Chapitre 8/2 : Magic Spiti...

29/06/09 - 11/07/09

...

TABO 1

Lundi 29/06/2009 - Kaza-Tabo

Réveil tranquille... Je boucle mes sacs et me rend à la gare de bus... Il est 8h30... Plus qu'à attendre le bus pour Tabo... En provenance de Kibber, il devrait atteindre et quitter Kaza vers 9h00. Comme les routes sont désormais bonnes, le bus n'a que 10 minutes de retard... Et moins de 2 heures plus tard on arrive à Tabo.

Je commence par me rendre au monastère afin de voir l'ami Sangpo, sur lequel je compte pour me trouver un logement. Je le retrouve dans la salle à manger du monastère. Après une collation légère (riz et lentilles), Sangpo charge l'un des moines préposés à la réception de l'hôtellerie du monastère de me trouver une chambre. Il n'y a pas foule et il me propose 3 chambres... Mais sans salle de bain, ni toilettes... Les communs feront mon affaire. Même si cela demeure provisoire. On attend ici la visite du Dalaï Lama et c'est les grands travaux un peu partout. Il me faudra d'ailleurs sans doute déménager quand sa Sainteté sera parmi nous. Je verrai bien...

...

Sitôt installé, je me rends à l'école où Je retrouve avec plaisir le directeur et quelques enseignants, notamment l'ami Lobsang Dorjee. Il fut le premier enseignant de la Serkong School, alors que l'école ne comptait qu'une poignée d'enfants. C'était il y a 10 ans et il était encore moine à l'époque. Je me mets à la disposition du directeur afin d'aider en anglais ou en informatique - même si les coupures de courant sont ici monnaie courante -. En fait, tous les enseignants sont occupés à rédiger les compte-rendus des derniers examens dans la salle des profs, et tous les enfants sont donc plus ou moins livrés à eux-mêmes. Je comprends donc qu'il me suffit de me rendre dans une classe et d'y faire ce que je veux... Enfin ce que je pourrai !...

...

14h00... Fin de la journée à l'école... Je vais prendre une nouvelle collation (riz-lentilles) avec mes nouveaux collègues. A l'issue, je vais aider Lobsang à saisir quelques résultats sur un ordinateur portable, prêtée par Mary, l'Australienne aperçue à Kaza. Vers 16h00, alors qu'on a vidé la batterie de son ordi, je vais faire un tour dans le village. Lobsang m'a gentiment invité à dîner ce soir et je le laisse à sa cuisine...  

...

En fin de journée, je me rends sur l'héliport... Il y a du vent et j'en profite pour faire un peu de cerf-volant. Je suis rapidement rejoins par quelques enfants et des moines qui veulent être initiés...

...  

19h00... Je me rends à l'hôtellerie des personnels, là où loge l'ami Lobsang. Une pièce principale, une cuisine et un toilette. C'est assez spartiate mais il est en train de faire construire dans son village à Lori. Sa femme est aux champs afin d'aider une de ses amies. Lobsang s'affaire en cuisine. Du chou et des chapatis au menu... Son jeune fils Tenzin est un vrai petit roi. Lobsang se mettra en quatre pour lui trouver des lentilles (car il n'aime pas les choux !...) Mais le temps qu'il en trouve chez ses voisins ou à la cantine, le roitelet s'est endormi... On dîne rapidement... On vérifie les résultats saisis l'après-midi sur l'ordi et je m'éclipse...

 ...

Mardi 30/06/2009 - Tabo

Réveil à 6h00 sous un ciel nuageux... Je profite de la présence de l'électricité pour pianoter un peu. Je bénéficie même d'un peu d'eau chaude pour ma toilette.

A 8h00, je suis à l'école, prêt pour ma première journée de classe depuis ma démission de l'Education Nationale !... Le directeur étant parti pour affaires à Kaza, je me retrouve entre les mains de la nouvelle instit qui le seconde. Je suis censé prendre la place d'un des instits et donc suivre son emploi du temps. Mary est également présente et se retrouve également avec un enseignant à remplacer. Tout comme hier, et sans doute pour la semaine, les enseignants, quant à eux, squattent la salle des maîtres afin de remplir les dossiers administratifs et surtout de saisir les notes, transformés à l'occasion en pourcentage.

Je me rends donc dans ma première classe... Les enfants, âgés d'une dizaine d'années, ne parlent que quelques mots d'anglais et très rapidement, après les présentations d'usage, j'enchaîne sur une séance de mathématiques... Calcul mental collectif en anglais... Compter de 2 en 2, de 5 en 5... en avançant... en reculant... Mais comme nos chers élèves, les enfants de la vallée de Spiti sont quelque peu "agités", et ce ne sera pas facile... Surtout avec les élèves des autres classes qui viennent à la fenêtre de "ma" classe afin de voir ce qui s'y passe... Je termine la séance par quelques photos...  

Pour ma seconde heure, je choisis cette fois une classe de "grands"... Mais ils sont encore bien timides et n'osent pas trop me parler... Je leur raconte ce qui les attend s'ils vont un jour à Dharamsala.

Pause thé rapide... J'enchaîne sur une troisième classe... Je laisse cette fois les enfants libres de vaquer à leurs occupations. Certains rédigent encore des devoirs en retard, d'autres jouent, d'autres dessinent...

...

Je m'esquive vers midi... C'est bien assez pour aujourd'hui !... Demain, j'apporterai mon ordinateur. Ce sera sans doute plus facile...

...

Je rejoins Lobsang après le déjeuner... On bosse encore un peu sur l'ordi de Mary.

...

Je me retire en fin d'après-midi pour retourner me promener dans le village et aller faire du cerf-volant. J'ai rendez-vous avec des moinillons pour une conquête du ciel et du vent. Ils ont aussi une aile, tout comme moi, mais leurs fils étaient emmêlés hier, et je les avais invités à démêler le tout pour aujourd'hui... Ce qui fut fait... Et je me retrouve bientôt entouré d'une dizaine de moinillons (preuve que le monastère se porte bien...) et de quelques autres enfants du village... Leur cerf-volant s'élève beaucoup plus haut que le mien, mais le mien est le plus maniable... Aussi celui qui "tire" le plus... Après avoir initié tous les volontaires, je leur confie les manettes et ils se mettent à 4 ou 5 pour retenir mon aile. Il faut dire qu'il y a du vent !...

J'interromps néanmoins cette sympathique séance pour rejoindre Lobsang qui m'a encore invité à dîner. Je ne suis pas le seul hôte : Mary est également invitée. Et c'est momos aux pommes de terre au menu !... Je passe acheter quelques bananes... Voilà quelques jours que je n'ai pas touché un fruit...  

...

Dîner sympathique... L'épouse de Lobsang était également présente et les momos succulents. Mary est Australienne. C'est une inconditionnelle du Spiti et de Tabo. Elle s'y est d'ailleurs installé, logeant dans un appartement loué à l'année à Sonam qu'elle est en train de retaper à la mode du spiti... Matelas par terre, qui servent de banquette et de lit... Table basse, très basse... Commode pour la vaisselle... Elle prend des cours de cuisine - il faut bien apprendre à cuisiner avec les ingrédients locaux !... - et attend l'occasion d'aller dans les champs vivre ce que vivent les locaux à l'occasion des moissons.

...

21h30... De retour dans ma chambre spartiate à l'hôtellerie du monastère, le courant est présent... J'en profite pour recharger les batteries...

... 

Mercredi 01/07/2009 - Tabo

Réveil à 7h30 sous un ciel mitigé... Pas de courant... Je pars peu après pour l'école... J'ai pris ce matin mon ordinateur... Ma batterie est chargée... Tout va bien...

Après le traditionnel rassemblement du matin, je me rends dans la classe IX... Ce sont les plus grands et ils ne sont que 8... 4 filles et 4 garçons... Je reconnais la plupart d'entre eux. Je leur montre les photos de Dharamsala... Mais ils devront encore patienter une année supplémentaire avant de s'y rendre - pour les plus fortunés -, puisqu'une dixième section va être créée l'an prochain à Tabo. Il faudra ainsi  compter sur plus de 350 élèves l'an prochain, et comme ce sont les petites sections qui ont les effectifs les plus élevés, cela ne risque pas d'évoluer à la baisse !...

...

J'ai été médisant hier, la plupart des instits ont repris leurs classes aujourd'hui. On se retrouve en salle des maîtres pour la pause thé de 11h00... J'ai eu le temps de visiter 2 classes... Et ce sera tout pour aujourd'hui !... Y'a toujours pas de courant... Ma batterie est à plat... Et moi aussi... Je vais faire une sieste...

...

Pas de vent... Pas de cerf-volant... Je vais me promener au bord de la Spiti, derrière l'héliport. Juste derrière le muret, c'est le dépotoir municipal. Sonam est bien content de me montrer ce soir sur son mobile des images de gens du village en train de ramasser les détritus, mais il y a encore beaucoup à faire !...

...

Le ministre de la forêt indien est passé dire bonjour... Quant à moi j'ai croisé l'ami Detchen, qui ne travaille plus à l'école mais a ouvert sa propre guesthouse au village... J'ai eu également l'occasion d'aller saluer l'ami Geshela, le Rimpoché du village. Sangpo est arrivé à notre secours pour traduire quelques mots... On se reverra après le passage du Dalaï-Lama... En ce moment, les moines sont plutôt affairés...

...

Dîner solitaire... Et le courant est finalement revenu !...  

...

Jeudi 02/07/2009 - Tabo

Réveil avant 7h00... C'est déjà l'effervescence dans le village... Chacun balaie sa parcelle - en repoussant les détritus chez le voisin - ou repeint sa maison - avec une peinture si diluée qu'il n'en restera pas grand chose d'ici une semaine !...- ... Le monastère n'est pas en reste. Quelques moines ont retroussé leurs manches et ont installé des échelles le long des murs afin de repeindre les façades... Mais voilà qui ne fera pas de mal de toute façon...

...

Il y a de l'électricité ce matin... J'en profite pour essayer de remettre un ordi portable en état de marche... Mais c'est peine perdue... L'électricité disparaît aussi soudainement qu'elle est apparue et sans une version correcte de windows, je ne peux pas faire grand chose... On verra plus tard... Je ne prends pas de classe aujourd'hui. Tous les instits sont de retour dans leurs classes respectives et en plus c'est le jour de la prise de mensuration (poids et taille) pour les élèves.

...

Retour dans ma chambre... J'attaque un nouveau bouquin : "The White Tiger" d'Aravind Adiga. Pas mal du tout...

...

Le temps se couvre de plus en plus en fin de journée... Le Soleil, caché derrière de sombres nuages, ne réchauffe plus aussi bien mes vieux os et la polaire est de nouveau de rigueur... Seul avantage, il y a du vent... Je termine donc la journée par une initiation au cerf-volant... et au vélo !... Quelques moinillons me rejoignent désormais chaque soir. Aujourd'hui, l'un d'entre eux avait amené son vélo. Chacun leur tout, les moines retroussent leurs robes et font le tour de l'héliport. L'un d'entre eux ne sait pas encore bien en faire, alors c'est la rigolade !...

Mais c'est le cerf-volant qui semble le plus les amuser... Aujourd'hui, j'ai même pu laisser certains se débrouiller...

...  

Après être passé en vitesse prévenir Lobsang que je ne serai pas à l'école demain, je passe acheter quelques biscuits. Demain je pars en montagne...

...

Dîner au restaurant du monastère. Alors que je m'attendais à trouver des moines débordés, c'est une femme qui vient prendre ma commande et me servir... Je crois bien qu'ils y ont gagné en qualité !... Et voici mon Q.G. culinaire tout trouvé !...

...

Vendredi 03/07/2009 - Tabo

5h47... Je suis dehors... Le ciel est dégagé... La montagne m'appelle. Je retourne une nouvelle fois au-dessus des grottes, mais avec l'ambition aujourd'hui d'aller encore plus haut. Sonam m'a dit qu'il y avait aussi un lac au-dessus de Tabo, une heure après le sanctuaire où flottent les drapeaux à prières. Je ne perds donc pas de temps... J'ai un peu plus d'une heure devant moi avant que le Soleil ne parvienne dans la vallée et qu'il commence à faire chaud. Cette fois encore, j'opte pour les traces directes. J'avance certes lentement mais cela m'évite de longs détours. Le problème, c'est que les traces directes servent surtout à descendre. Je joue donc les équilibristes au milieu des pierriers, escaladant même certaines parties rocheuses pour gagner du temps. A 9h00, j'ai rejoint la crête. Mais il me reste encore pas mal de chemin à parcourir avant d'atteindre le sanctuaire. Le temps se couvre, ce qui n'est pas plus mal pour marcher. Comme d'habitude, alors que je prends de l'altitude, les sommets alentour apparaissent peu à peu. Pas de doute, c'est également pour ces promenades solitaires que je suis ici...

10h00... Je suis au sanctuaire... C'est tout au moins ainsi que j'ai surnommé un important promontoire rocheux, but de mes précédentes escapades. Mais aujourd'hui, après une longue pause photo et casse-croûte, je repars à l'assaut des pentes... Je grimpe jusqu'à un nouveau col. Des abris de pierres ont été construits afin d'héberger les bergers au fond d'une combe. Il semblerait même qu'il y ait eu de l'eau... Le lac dont m'a parlé Sonam ?... Je monte encore...  

...

14h00... Alors qu'il ne me restait plus trop à grimper afin d'atteindre une nouvelle crête, voilà que je m'aperçois que j'ai perdu la clé du cadenas de ma chambre... Voilà qui est bien embêtant !...

D'autant plus que les nuages se dispersent peu à peu, révélant les sommets enneigés sous un ciel d'azur... Je dois néanmoins redescendre... Il me faudra trouver de quoi couper le cadenas et à Tabo, ce ne sont pas les pinces monseigneur qui courent les rues... La descente est plus rapide... Evidemment !... Je redescends tranquillement par les sentiers qui serpentent le long des pentes, sans chercher cette fois à débouler les pierriers...

...

16h45... De retour à Tabo... Je me rends dans l'épicerie locale où j'ai l'habitude de faire mes quelques achats... Mais a priori, pas de solution... Je tombe sur un moine qui bosse à l'école... Un ancien instit qui supervise aujourd'hui toute l'équipe des personneles non enseignants. Il sort son portable et quelques minutes plus tard, un local nous rejoint avec une belle lame de scie à métaux... Un quart d'heure plus tard, le cadenas est scié et je réintègre ma chambre...

...

Douche ? Et bien non... Bien qu'il y ait de l'électricité - ce qui augurait une douche bien chaude -, les deux sanitaires sont cadenassés... Le moine qui s'occupe de l'hôtel m'apprend qu'une canalisation a des problèmes et qu'ils ont dû couper l'eau. Il appelle un de ses aides pour m'emmener dans un autre bâtiment... Mais vu l'état de la douche, je me contente de me rafraîchir les pieds !... Heureusement que le temps était couvert...

...

18h30... Copieux dîner au restaurant du monastère... De quoi reprendre quelques forces pour demain... Y'a école !!!...

...

Samedi 04/07/2009 - Tabo

Réveil avant 6h00... Une pressante envie matinale me pousse à m'habiller plus tôt que prévu... Et comme les toilettes de l'hôtellerie doivent encore être closes, sinon dans un triste état s'il n'y a plus d'eau !... Je dois donc aller uriner plus loin... Mais pas question de pisser sur les murs fraîchement repeints du monastère... Ni sur les habitations du village... J'opte pour l'héliport... Y'a de la place pour tout le monde !... Et du monde il y a !...

...

Bon... Ma décision est prise... Même si le monastère m'offre le gîte gracieusement, je préfère dépenser quelques roupies et bénéficier de mes toilettes et d'eau chaude à volonté !...  Je déménage !... J'ai largement le temps de visiter quelques guesthouses et de négocier un bon prix... Comme y'a pas (encore) de touristes, cela ne devrait pas poser trop de problèmes !...

...

En attendant, je me rends à l'école, ordinateur dans le dos... Je croise en chemin le père de Tsering... Il ne parle guère l'anglais mais je comprends qu'il m'invite ce soir... Mais j'ai déjà invité Lobsang, sa femme et Tenzin, leur fils !... Je lui fais comprendre que je reste un moment à Tabo et qu'on se verra quand Tsering sera là...

...

Samedi matin... Les élèves de l'école n'ont pas leur uniforme... C'est beaucoup plus coloré lors du rassemblement du matin. Lobsang n'est pas là... Le directeur m'invite à prendre sa place... Avec la 6th B... Pas de souci, y'a du courant... Je commence néanmoins par une séquence de lecture en anglais... Je me demande s'il existe des signes de ponctuation dans la langue écrite hindie ou tibétaine... Je me renseignerai...

Puis, je leur montre quelques photos... Je les enregistre en train de chanter et leur montre leur prestation dans la foulée...

Et on termine calmement par des photos d'animaux, ce qu'ils me réclament ardemment... Mon activité sur les cris d'animaux obtient un vif succès !...

Et deux heures passèrent ainsi "très" vite... C'est le directeur qui est venu me demander d'évacuer les lieux !... Une "collègue" attend son tour !... Je me rends dans la salle des maîtres/profs. J'aperçois Detchen au volant de sa poussette. Detchen travaillait avant à l'école. Il gérait le personnel non-enseignant. Aujourd'hui, il a ouvert sa propre guesthouse. Voilà qui tombe bien !... Je le rejoins dans la cour. Il est venu chercher des médicaments pour son fils, 13 mois, qui a de la fièvre. Je lui parle de mon problème d'eau chaude et il m'invite de suite à le rejoindre chez lui. J'y suis ce soir le seul client, mais je n'écris ces lignes ce soir - 23h26 -, qu'après avoir pris une bonne douche avec de l'eau bien chaude !... Ce qui ne m'était plus arrivé depuis... Manali !... Bref !...

...

Je déménage dans la foulée et je m'installe confortablement dans mon nouveau logis. A priori, je suis encore là pour quelques jours !... Je bouquine dans la journée... Fais connaissance avec le second de Detchen... Et finis par me rendre sur l'héliport, cerf-volant dans le sac à dos. Mais aujourd'hui, ce sont les appareils photos qui vont servir. Quelques jeunes enfants, déjà rencontrés les autres jours, jouent les stars. Chansons et danses au programme. De toute façon, le vent n'était pas assez régulier...

...

Je vais voir ensuite si Lobsang est rentré... Il est parti pour Lari... Et on doit dîner ensemble ce soir. En chemin, j'aperçois qu'ils repeignent en blanc le "Om Mane Padme Um" inscrit sur le flanc de la montagne à l'aide de pierres... Lobsang n'est pas encore rentré... Je rencontre alors le directeur de l'école... Et je l'invite à se joindre à nous... On discute de pas mal de choses mais il est trop tard pour en parler ce soir...

...

On se rend tous deux au restaurant du monastère, bientôt rejoint par la famille Lobsang... Ce dernier était allé aider à récolter des haricots chez lui à Lari... C'est d'ailleurs là que je les accompagne demain... Et j'en profite pour prendre rendez-vous dans quelques jours, quand il sera l'heure de la récolte... Dîner fort sympathique... Même si chacun sait ce qui se passe quand on met deux instits à table... Mais le jeune Tenzin saura mettre de l'animation...

...

Retour dans ma nouvelle demeure... Et donc douche bien chaude (j'en ai même profité pour me raser...)...

...

Rendez-vous demain à 9h00...

... 

Dimanche 05/07/2009 - Tabo

Je me lève vers 7h30... Le temps va vers le beau... Tempête de ciel bleu ce matin... Je teste les aptitudes du cuisinier de Detchen pour un copieux petit déjeuner.

Malheureusement, lorsque plus tard je me rends chez Lobsang, il m'apprend que sa femme n'est pas au mieux. On remet notre escapade à Lari à plus tard. Comme je suis équipé "rando", j'en profite pour aller faire un petit tour dans les champs derrière le monastère. Dans le village, on fignole les peintures et on accroche des bannières aux fenêtres...

...

De retour, j'ai la bonne surprise de constater qu'il y a encore de l'électricité, ce qui n'a jamais été le cas à cette heure (11h00) depuis que je suis arrivé à Tabo. Alors ce sera ordi... Avec ces coupures d'électricité, j'ai pris du retard et j'ai un paquet de photos à "exploiter"...

...

Et puis ce sera journée lessive... La guesthouse est bien équipée pour ça avec son point d'eau (potable) où il est aisé de répandre son linge sale...

...

Vers 15h00, Detchen m'apprend qu'un Rimpoché débarque à Tabo en fin de journée... Il est revenu pour revêtir le costume traditionnel des hommes de la région. (Le costume des femmes est beaucoup plus joli)... Je pars donc faire un tour au village pour attendre également cet important personnage, sans oublier mon cerf-volant !... J'ai plutôt bien fait... Le Rimpoché n'est arrivé qu'à 19h30... Y'avait pas mal de monde pour l'attendre... J'ai retrouvé Anju, la grande sœur de Tsering... Elle a bien changé... Une vraie jeune fille...

...

Dîner avec Marry... au restaurant du monastère...

...  

21h30... Retour dans ma nouvelle chambre... C'est bientôt la pleine lune et comme le ciel est dégagé, on y voit plutôt bien... Mais pas trop d'étoiles...

...

Lundi 06/07/2009 - Tabo

Réveil à 7h00... Y'a école aujourd'hui... Enfin ce sera un jour un peu particulier puisque d'habitude les enfants sont en vacances, c'est l'anniversaire du Dalaï Lama aujourd'hui. Mais on a la visite à l'école d'un Rimpoché du coin et on va lui jouer la sérénade... Enfin quand je dis "on", c'est plutôt les enfants et les instits de l'école qui vont lui présenter un programme culturel local... Comprendre des danses et des chants...

Il est 9h00... L'arrivée du Rimpoché est annoncée pour 10... Ils répètent leur petite cérémonie : comme chaque matin, tout commence par une prière, puis ce sera le chant de l'école et on finira par l'hymne national indien. Le soleil commence à taper dur et les enfants réclament sans cesse d'aller boire un coup. A 9h30, tout le monde est allé se réfugier à l'ombre. A 10h00, chacun se remet en place... 10h30... Tous les enfants font la queue devant les deux points d'eau qui jouxtent la cour.

Les officiels n'arriveront que vers 11h00...

Normalement, c'est Serkong Rimpoché qui aurait dû présider à cette cérémonie... Mais ce jeune moine promu à un grand avenir au sein de la hiérarchie bouddhiste - le nom de l'école vient de lui, d'ailleurs -, a rompu ses vœux... A cause d'une fille... !!!... Comme 99% des moines qui mettent fin à leurs vœux !!!... Bref... C'est notre Rimpoché local, Geshe-La, qui officiera... Le jeune Serkong est juste derrière lui... Mais vêtu de l'habit traditionnel laïc... Viennent ensuite le Rimpoché arrivé hier, dont je ne parviens pas à saisir le nom, quelques autres moines, deux "trompettistes", et deux porteurs pour la grande photo de Sa Sainteté.

Après le rassemblement, on aura droit à quelques discours, ponctués de danses traditionnelles, en costumes, réalisées par les enfants ou les "anciennes" du village.

Une collation est servie aux invités, mais aussi aux enfants et aux spectateurs. Du tchaï, bien entendu, mais aussi du riz sucré avec des amandes, des noix de cajou et des raisins secs... C'était très bon !...

...  

Il est maintenant 14h00... A priori je vais bouquiner un peu... Profiter encore aujourd'hui de la présence d'électricité pour pianoter. Très certainement aller essayer de faire voler mon aile en fin de journée et dîner au restaurant du monastère...

...  

Demain ce sera une grosse journée... Je vais cueillir des haricots à Lari...

...

Mardi 07/07/2009 - Tabo

 Je ne me lève pas avant 8h00 ce matin... La cueillette des haricots a encore été repoussée à demain... Lobsang est gentiment venu me le dire hier soir... Alors ce sera école !... Mais avec le peu d'élèves qu'il reste - la plupart sont déjà parti hier avec leurs parents -, ça ne devrait pas poser trop de soucis...

Je suis donc à l'école pour 8h30... Tous les instits/profs sont quant à eux présents... Je branche Lobsang pour qu'on trouve un CD de Windows en état et qu'on arrive enfin à réparer son ordinateur portable... On cherche dans la ville... Au cyber-café... Au monastère... Rien à faire... On récupère néanmoins un CD de démarrage... Mais cela s'avèrera inefficace. On s'arrête en chemin prendre le thé chez Marry. Elle a aménagé sa chambre et achevé la peinture de ses murs. Cela ressemble maintenant à un véritable intérieur du Spiti...

...

C'est en provenance de la banque, où Lobsang est allé chercher la paye du mois des personnels de l'école, qu'on trouvera finalement un CD original...

Je me mets tout de suite en action... Et c'est au beau milieu de la copie des fichiers que la coupure d'électricité intervient... Le Rimpoché a dû repartir... C'est vraiment pénible de ne pas pouvoir compter sur la fée électricité en permanence... J'utilise ma batterie en ce moment même... Le courant n'étant pas revenu depuis ce matin et il est plus de 16h00... En général, il y a du courant la nuit, je pourrais toujours la recharger...

...

J'assiste par la suite à la distribution des salaires... Le directeur touche 5 500 roupies par mois... "Nothing !"*, comme il me le répète à chaque fois qu'on évoque le sujet !... Et je suis bien d'accord avec lui... ça fait moins de 85 euros !... Un directeur d'école gouvernementale touche quant à lui plus de 30 000 Rs... Cela fait une sacrée différence. Mais puisque la Serkong School est une école privée, les moines de Tabo, propriétaires de l'école, donnent ce qu'ils veulent... Les salaires des enseignants s'échelonnent en fonction de l'ancienneté et des qualifications... Mais cela ne dépasse pas 4 500 Rs, même après une dizaine d'années de bons et loyaux services... Un enseignant débutant dans une école gouvernementale touche déjà plus de 16 000 Rs, sans parler des divers avantages. Il y a une école gouvernementale à Tabo. J'ai eu bien souvent l'occasion de voir les enseignants siroter leur thé pendant des matinées entières. Et ce que j'en entends dire parfois n'est guère plus glorieux.

Les femmes qui s'occupent des enfants (cantine, lessive, dortoirs...) ne gagnent quant à elles pas plus de 2 000 Rs... Le comble de cette histoire, c'est que les enseignants ne peuvent bénéficier que du repas de midi !... Je trouve ça un peu abusé...

...

Déjeuner donc à l'école... On en profite !... Et comme l'électricité n'était toujours pas revenue (vivement que le Dalaï Lama nous rejoigne dans la vallée !...), je m'en suis retourné dans mes quartiers afin d'en finir avec le "White Tiger"... Très bon bouquin... Un chauffeur indien qui en arrive à assassiner son patron afin de s'offrir la vie dont il a toujours rêvé, celle que mène celui qu'il transporte chaque jour...

...

Petite balade en fin de journée qui se termine sur l'héliport où mon cerf-volant attire bon nombre de curieux et curieuses. Notamment une jeune Coréenne, Jeh, que j'invite sans attendre à venir cueillir les petits-pois demain avec moi à Lari. On prend rendez-vous pour demain matin 6h00. Lobsang et ses aides nous rejoindront sur la route...

...  

Petit kora... Dîner au restaurant du monastère... Et dodo de bonne heure... Le réveil est prévu pour 5h30...

...

* Rien du tout !

Mercredi 08/07/2009 - Tabo

Réveil matinal donc... Jeh, la Coréenne, me rejoint à l'heure prévue et nous voilà partis pour Lari, petit village distant de 5 kilomètres. Le Soleil n'est pas encore apparu dans la vallée mais les sommets environnants sont déjà tout illuminés. Une heure plus tard, on arrive à Lari... Et Lobsang n'est toujours pas là... Je reconnais alors un jeune de Tabo et lui demande où je peux trouver la maison de la sœur de Lobsang, et où, éventuellement, on peut boire un chaï... Et on se retrouve bien évidemment à boire le chaï chez lui !... Plus tard, on rejoint l'entrée du village... Et comme Lobsang n'est toujours pas là, on monte jusqu'au monastère de Lari, en suivant le torrent, affluent de la Spiti. Fort heureusement, ça monte pas trop... Enfin je dis ça surtout pour la Coréenne !...

Le monastère n'est pas loin, juste à 2 ou 3 kilomètres du village et le sentier qui y mène est clairement balisé... On arrive enfin dans un endroit "boisé" et où visiblement quelques habitations ont été construites... Le monastère est juste au-dessus... De la fumée s'échappe d'une des habitations. On s'en approche et on surprend quelque peu un couple d'Allemands... La soixantaine... Apparemment, ils vivent ici !!!... Mais on n' en saura pas plus... Ils ne nous invitent même pas à prendre le thé et s'empressent de nous montrer le chemin pour le temple !... Ma foi... On ne se fait pas prier... Le moine qui réside habituellement également ici, est à Kaza... Mais j'ai la bonne surprise de constater qu'il a oublié de cadenasser ses portes en partant... Et on visite donc sans guide son petit palais... Il est certain que je n'y passerai pas ma vie, mais l'endroit est néanmoins sympathique. Il dispose de 5 petites pièces : une chambre, une cuisine et le reste semble dédier à la prière et à la méditation. Derrière une porte se cache une petite grotte où l'on découvre quelques stupas et statues...  

Et on finit par redescendre au village... Cette fois, on se rend directement chez la sœur de Lobsang... Je me souviens avoir dormi sur le toit de sa maison, il y a une dizaine d'années... Mais toujours pas trace de mon ami !... On se fait néanmoins offrir un nouveau chaï, avant de nous rendre dans les champs derrière le village... Mais visiblement, Lobsang a de nouveau ajourné la cueillette !... On retourne dans le village sur la rue principale et on fait signe à la première voiture qui passe... et qui s'arrête !... On retourne ainsi sur Tabo en un rien de temps et j'invite Jeh à faire un petit tour dans l'école... On y retrouve bien évidemment Lobsang !... On décline son invitation, pour aller déjeuner au restaurant du monastère...

...

Déjeuner à l'issue duquel je retourne voir Lobsang... Il y a de l'électricité !... (Incroyable !!!!... Alors même que j'écris ces mots, le courant vient de disparaître !... Mais pas de souci pour moi pour l'instant, la batterie est bien chargée !...)... Je remets enfin son ordinateur en état de marche... et me retrouve avec la famille (sa belle mère est venue de Nako) à partager une assiette de riz et de lentilles...

...

Et me voici donc à gratter ces quelques lignes dans ma chambre... Mais il est bientôt 17h00... et le vent est au rendez-vous !...

...

Effectivement... Il y a eu du vent... Suivi de l'apparition de gros nuages... La séance a duré plus d'une heure et j'en ai profité pour initier quelques locaux curieux, des adultes aujourd'hui...

...

Je rejoins Jeh pour le dîner, nul besoin de préciser où... Deux jeunes cyclistes suisses nous rejoignent un peu plus tard... Jeh les a déjà croisés sur sa route... Ils sont partis de Suisse en janvier dernier, à vélo, et les voici maintenant en Inde... Sacré périple !... On discute jusqu'à tard...

...

Demain, sa Sainteté Tenzin Gatsio, le 14ème Dalaï Lama, doit arriver à Kaza pour 3 jours d'enseignement... J'essaierai d'y faire un saut demain, surtout afin de faire un tour sur internet !...

...

Jeudi 09/07/2009 - Tabo

Je n'y suis finalement pas allé... Alors ce fut une journée tranquille à Tabo... J'ai profité de la présence de l'électricité pour pianoter un peu... Vers 11h00 un hélicoptère blanc survole la vallée. Sa Sainteté est arrivée... Jeh est allée à Kaza... Elle nous racontera que c'est blindé !... Et pas de cerf-volant aujourd'hui... L'un des Suisses, Jonathan, joue aux échecs... Et mieux que cela, ils ont même trouvé le moyen d'emporter un jeu sur leurs vélos... France : 5 (ou 6 ?) - Suisse : 1... Sans commentaire...

...

Sinon le village s'est bien rempli... Pas mal de monde est arrivé... Des locaux de la vallée qui ont de la famille à Tabo, des touristes indiens en majorité, et bien entendu quelques occidentaux, férus de bouddhisme...

...

Alors que je discutai avec les Suisses sur la terrasse, le père du jeune et sympathique Sonam de Dharamsala est venu me trouver pour m'inviter chez lui... Mais pas avant le 15 !... Il m'invite tout de même solennellement à boire un verre de jus de pomme avec ses amis...  

En fait, de plus en plus de monde me salue dans la rue... J'attends avec impatience de croiser Tsering... Elle est rentrée hier de Dharamsala avec une première fournée de jeunes...

...  

Voilà...

...

Vendredi 10/07/2009 - Tabo

Sitôt levé, après avoir appris que je ne pouvais plus compter sur Detchen, mon logeur pour aller à Kaza, je trouve en quelques minutes une jeep pour m'y rendre...

...  

Kaza... Méconnaissable !... Des milliers de gens ont envahi la ville... C'est le premier jour des enseignements du Dalaï Lama et c'est l'effervescence... Et bien entendu, il y a tous les commerces qui vont avec !... Le long de la rue principale, de la gare de bus au nouveau temple, pas un mètre carré de bordure de route n'est épargné... Des fringues, des chaussures, des tapis, de quoi satisfaire l'appétit des pèlerins, tous les gris-gris des bouddhistes - colliers, photos, moulins à prières, clochettes, dorjés - et tous les gadgets que l'on peut trouver lors de ce genre de rassemblement... Je me rends directement au cyber-temple, après être passé saluer mon partenaire d'échecs... Comme je l'avais présumé, tout le monde est allé voir le Dalaï Lama et la place est libre... En fait, j'ai la chance d'arriver pile à l'heure où il ouvre boutique, car en moins d'un quart d'heure, tous les ordinateurs sont occupés...

...

Je me rends ensuite jusqu'au temple... C'est l'affluence... Un peu déboussolant même après la quiétude de Tabo... Je ne cherche même pas à aller voir Sa Sainteté... Trop de monde... Et j'aurai sûrement l'occasion de le voir de près d'ici quelques jours... Il devrait venir visiter l'école... Et bien entendu, j'y serai !... Je retourne donc dans le centre ville, mais mon ami amateur d'échecs est occupé à dépoussiérer ses étalages...

J'ai bien essayé d'aller manger un morceau mais c'est partout complet... Je passe m'acheter du jus de mangue - on n'en trouve pas à Tabo... -, et je rencontre Adrien, le second Suisse... Il a suivi les enseignements du matin et s'apprête à rentrer sur Tabo... Enfin pour ce qui est de suivre les enseignements, il aurait fallu qu'il achète une petite radio afin d'en entendre la traduction... Sinon, il me confirme qu'il y avait du monde... Qu'il y avait une fouille au corps à l'entrée... - Avec interdiction d'apporter un appareil photo !... - et que les occidentaux étaient "parqués" dans un coin... Mais je ne doute pas que cela doit valoir le coup d'œil...

...

On rentre tous les deux en stop... On n'a pas eu le temps de faire plus d'un kilomètre qu'on a été pris par deux locaux dans une voiture individuelle... 1 heure après, on était à Tabo, devant le Beer Shop où ils semblaient pressés de se ravitailler...

...

On passe au restaurant du monastère pour déjeuner... Jeh nous rejoint bientôt... Jonathan est parti faire du vélo... On passe la journée sur la terrasse du restaurant... Il n'y a pas grand monde à Tabo... Seuls les travailleurs népalais semblent présents...

...

Vers 18h00, c'est initiation au cerf-volant... Pas trop de vent aujourd'hui, c'est bien dommage...19h30, alors que la nuit tombe, on va dîner chez Sonam, c'est sur son terrain, derrière son restaurant, que les Suisses ont planté leur tente... On visionne les photos qu'ils ont prises pendant leur périple. L'Iran semble être une destination particulièrement sympathique !... Et puis bien sur, la Turquie...

...

21h30... Le ciel, nuageux toute la journée, est maintenant dégagé... Et il y a vraiment beaucoup d'étoiles... Vraiment beaucoup...

...

Samedi 11/07/2009 - Tabo

Réveil tranquille ce matin... J'ai rendez-vous avec Jeh et les Suisses à 8h00... Le temps de prendre un bon petit déjeuner et nous voilà partis en randonnée... L'objectif du jour consiste à remonter le torrent qui déboule à l'entrée du village pour rejoindre la Spiti... A priori, cela devrait être tranquille... On part donc tranquillement... On parvient à remonter la gorge où coule le torrent sur quelques kilomètres. C'est pas trop difficile, mais parfois les éboulis nous forcent à traverser des pierriers abrupts.  Et puis soudain, la rive sur laquelle on progresse se transforme en falaise et il nous faut traverser... Jonathan se lance le premier... L'eau est glacée et le courant est terrible... Les quelques mètres que nous devons parcourir ne vont pas être faciles... Adrien traverse à son tour... J'attends pour ma part que Jeh se mette à l'eau pour me lancer... Et bien entendu, je glisse et prend un bon bain plus tôt que prévu... Sans Jonathan, j'étais bon pour rejoindre la Spiti !!!... Fort heureusement, y'a du soleil et du vent alors on sèche très vite... On reprend par la suite notre progression... Mais un kilomètre plus loin, nous sommes de nouveau bloqués... Il nous faudrait retraverser pour continuer notre route et là où nous sommes, le débit est trop important... De toute façon, c'est déjà plus de 14h00 et on commence tous à penser à redescendre... Surtout nos estomacs... On retraverse donc le torrent, un peu plus bas... Cette fois je garde mes chaussures... Pas de souci...

...  

Retour sur Tabo où l'on se trouve un copieux thali... La cuisinière/serveuse me reconnaît... Et moi aussi, après quelques secondes ! Elle tenait l'année dernière un petit boui-boui au bord de la route que Sonia m'avait fait découvrir... En plus, le thali est à volonté... pour seulement 40 Rs...

...

Il est 18h00... Le temps de prendre une douche (le chauffe-eau est en marche...) et je rejoindrai Adrien et Jonathan qui nous ont invité, Jeh et moi, pour une crêpe partie...

...

Je suis passé au Beer-Shop avant de les rejoindre. Deux autres Suisses sont aussi de la partie. Ils ont la soixantaine et sont d'origine tibétaine. Ils ont fui le Tibet quand ils avaient 7 ans et vivent depuis 50 ans en Suisse, après un bref passage au Tibetan Children Village de Dharamsala. Ils sont en Inde pour rendre visite à leur famille demeurant dans la région et apprendre le Tibétain...

Sinon les crêpes étaient bien bonnes !... Sucre, citron, banane, confiture et même du fromage de Yack. Et ils sont passés maître dans la maîtrise du réchaud et de la crêpière... Sympathique soirée, donc, qui se terminera à la lueur d'une bougie...

...

Cerise sur le gâteau, il y avait ce soir un ciel exceptionnel... Comme on ne peut en voir qu'en peu d'autres endroits...

...

22h45... Extinction des feux...

RETOUR

HAUT

SUITE

...

PHOTOS

...

SOMMAIRE