RETOUR

Carnet de routes...

SUITE

...

Chapitre 3/1 : Le Népal...

03/05/09 - 09/05/09

...

KATMANDOU

Dimanche 03/05/2009 - Sonauli - Katmandou

A 6h00, on cogne à la porte... Le départ est ce matin prévu à 6h45... Cela laisse le temps de prendre un petit déjeuner à ceux qui le souhaitent... Et on décolle cette fois presque à l'heure !... On se sépare en deux groupes, ceux qui vont à Pokhara, ma prochaine destination (?), et ceux qui tout comme moi se rendent à Katmandou. Le bus est maintenant plus petit et c'est un équipage de Népalais qui nous accompagne. Ils commencent par nous "racketter" 30 Rs indiennes... Cela ne coûte que 10 Rs en Inde... ça va pas être facile pour effectuer les conversions entre les 2 monnaies...

Passé la frontière, on arrive vite dans un paysage de collines verdoyantes, ce qui nous redonne le sourire. Quant au thermomètre, s'il fait chaud, cela reste néanmoins tout à fait acceptable... Et l'orage de la nuit contribue sans doute à la relative fraîcheur.

En milieu d'après-midi, on se retrouve bloqué sur la route... à seulement 27 kilomètres de notre destination... On reste bloqué au bord de la route pendant près de 2-3 heures... Et lorsque l'on cherche à savoir de quoi il en retourne, on aura droit à toutes sortes de versions... Un accident... Une manifestation qui aurait mal tournée... Une grève... Un camion renversé... J'opte pour une vache vautrée au milieu de la route. Fort heureusement les dhabas ne manquent pas...

On finit par se remettre en route... Pour malheureusement encore une fois arrivé de nuit !... La ville paraît grande... On nous débarque à 15 minutes à pieds du quartier Thamel où nous allons loger.

Je suis quant à moi à l'hôtel réservé depuis Varanasi... C'est plutôt la classe... Et surtout ça paraît propre !... Le patron m'offre le tchaï... Le couple de français me rejoindra plus tard... Une bonne bière bien fraîche en guise d'apéro et dîner de momos sur la terrasse... Dans un bar, un peu plus loin, un groupe de rock local se déchaîne sur une chanson des Doors...  

...

Demain, il fera jour...

...

Lundi 04/05/2009 - Katmandou

Grasse matinée bien méritée ce matin... Après un solide petit-déjeuner sur la terrasse de mon hôtel, je descends me perdre  pour une première visite dans les rues animées du quartier Thamel de Katmandou... J'hallucine... Des centaines de boutiques de souvenirs jouxtent au moins autant de restaurants et hôtels... Mais on est loin des bazars de l'Inde, ici tout est très "propre" et les articles semblent de bien meilleure qualité que ce que l'on peut trouver dans les quartiers touristiques indiens... Tout est fait pour attirer et plaire aux touristes occidentaux. Statuettes des divinités bouddhistes et hindouistes, tankhas, bols à prières, traditionnel couteaux ou sabres recourbés népalais, vêtements, livres, cartes postales, bureaux de changes, distributeurs de billets, agences de voyages proposant de nombreux services, billets d'avion, de bus, treks, rafting... Peu de mendiants, quelques cyclo-rickshaws... Pas d'auto-rickshaws ici... Mais des voitures individuelles qui servent de taxis, les pouvoirs publics ayant aidé les conducteurs à se convertir. Les sollicitations des locaux ne sont pas aussi insistantes que chez leurs voisins indiens... Quelques vendeurs à la sauvette... Des sortes de petits violons, des verroteries, du "baume du tigre", et bien entendu de la drogue !... Mais tout cela reste très bon enfant !... C'est un véritable petit paradis pour touristes...  

La situation politique est quant à elle plutôt chaude... Les Maoïstes au pouvoir sont loin de faire l'unanimité et la ville est souvent la proie de manifestations plus ou moins violentes... En ce moment, la polémique gronde autour du limogeage du chef des armées... C'est le patron de l'hôtel et le journal qui m'apprennent ceci... Et le climat politique ne semble pas favorisé le tourisme de masse...

...

12h00...

Retour à l'hôtel... Sur les 80 chaînes disponibles, j'ai la surprise de découvrir TV5 Monde et le traditionnel Télé Matin... Des nouvelles du pays !... Bah... ça fait toujours plaisir !...

...

Petite sieste jusqu'à 15h00... Je vais trouver le boss pour négocier le prix de mon séjour, me procurer un plan de la ville et me perdre à nouveau dans le quartier...

...

Je retrouve le couple de Français pour dîner... Ils ont organisé leur trek... 21 jours autour de l'Annapurna. Ils doivent aussi prévoir leur départ pour le Tibet et passer aux ambassades...

On dîne dans un restau assez chic... D'autant plus que l'ajout des taxes et quelques bières contribueront à une note plutôt salée !... Mais le thali Népalais était très bon !!... En fait, tout est beaucoup plus cher qu'en Inde... On peut presque compter le double !... Il va me falloir faire attention...

...

Mardi 05/05/2009 - Katmandou

Réveil à 5h30... A 6h00 je suis dehors... Il fait bon... Mais le ciel est couvert... Brume ou nuages ?... Je compte me rendre dans la partie ouest de la ville, à la recherche d'un temple qui domine Katmandou du haut d'une colline. C'est Swayambhunath. Autrement appelé le "temple aux singes". Même si j'avoue être encore complètement désorienté ici, je parviens facilement sur le site.

Le contraste est frappant entre le quartier touristique et le reste de la ville. On dirait 2 mondes qui se côtoient... Et s'ignorent !... Dès qu'on sort de Thamel, les routes sont en terre ou en pierres... Les éboueurs ne sont pas passés depuis un petit moment et il est clair, vu l'état de la rivière, que les habitants attendent avec impatience l'arrivée de la mousson et de la crue !... Je croise pas mal d'écoliers et de collégiens... Mais avant de s'asseoir sur les bancs de l'école, il doit être de tradition ici de faire un peu d'activités sportives... Chaque terrain vague se transforme tôt le matin en "salle" de karaté et de taï-Kwen-do pour les plus jeunes et on y donne même des cours de yoga pour les plus vieux.  De nombreuses petites épiceries jalonnent le parcours... Je repère quelques tchaï-chop également et ne résiste pas... Mais le tchaï népalais n'a pas le goût de l'Inde... Le plus souvent, il s'agit de lait chaud dans lequel on place un sachet de thé !... Et les épices alors ?... La ville s'éveille doucement... Je parviens un peu plus tard à la rivière. Un mince filet d'eau cours au milieu de tonnes de déchets et d'immondices... C'est bien loin de ce que j'avais pu imaginer... Passé la rivière, on accède alors facilement aux temples, soit en suivant la route, soit en empruntant les escaliers... Les escaliers permettent d'accéder à un premier temple. Nombreux petits stupas servant de perchoir / mangeoire à des dizaines de pigeons au centre d'une petite cour. Les Népalais semblent faire preuve d'autant de ferveur religieuse que leurs voisins Indiens... Le va-et-vient est incessant...

Plus loin, on arrive aux pieds d'un escalier plutôt raide... Il y a quelques mendiants, les moines ont remplacé les saddhus, des marchandes d'offrandes (fleurs, oeuf, encens...), quelques sportifs, des locaux de tous âges, et des singes. 

J'entreprends l'ascension des escaliers, au milieu de statues de bouddhas de plâtre. Au sommet, je paye les 100 Rs Népalaises, mais n'obtiendrai pas de ticket... Un stupa domine le site... Tout autour il y a des dizaines de petits stupas et quelques temples... Mais c'est avant tout un lieu de vie... Les commerçants commencent à ouvrir leurs boutiques et à déballer leurs marchandises... Essentiellement des commerces d'offrandes, mais également de nombreuses boutiques de souvenirs pour les touristes étrangers... Je reste près de 2 heures à parcourir le site qui est assez grand...

 ...

 Retour à l'hôtel... Petit-déjeuner copieux...

...

Je mets de nouveau le nez dehors en fin d'après-midi... Direction Durbar Square, la célèbre place de Katmandou. C'est tout droit à quelques centaines de mètres au sud de Thamel. La rue qui y mène est fortement encombrée par la circulation effrénée de motos, taxis, cyclo-rickshaws et piétons !... C'est l'heure de la sortie des classes... Des centaines de petits écoliers en uniformes ont envahi les rues. Je parviens à Durbar... Une grande place avec des temples en forme de pagodes... C'est encore très encombré... Vivant en fait !... ça circule dans tous les sens... Je fais un tour rapide du quartier... Les commerces ont envahi les rues et les rez-de-chaussée des immeubles et des temples... A première vue, ça n'a pas grand chose à voir avec ce que j'imaginais... C'est mon problème avec Katmandou !... Voilà plus de 20 ans que je rêve de venir y faire un tour... Alors en 20 ans, j'ai eu le temps de me faire des films !... Et pour couronner le tout, je me fais attraper par les agents de l'office de tourisme local, que j'avais pris grand soin d'éviter jusque là... Et j'en serais quitte pour acheter le billet : 300 Rs... Soit un peu moins de 3 euros... (1 euro = 105 roupies népalaises...)... J'en profite pour approfondir le tour... Le billet n'est valable qu'un jour... Même s'il y aurait moyen de rester plus longtemps... Bref...

Je retourne à l'hôtel vaguement déçu... Et épuisé par cette journée de marche... Le trek urbain est sans doute plus fatigant que les balades sur les crêtes...

Thali népalais... Même si la viande figure sur tous les menus, je continue mon régime végétarien... Le riz est d'ailleurs encore super bon !...

J'ai à peine le temps de poser mon sac de retour dans ma chambre que la fée électricité s'en va voir ailleurs !... Grrrr...

L'avantage, c'est que cela m'a permis de me coucher très tôt... Et le quartier était très calme !...

 ...

Mercredi 06/05/2009 - Katmandou

Réveil naturel ce matin... J'avais même envisagé une journée repos... Mais la nuit fut bonne et réparatrice... Je suis de retour à Durbar Square dès 7h00... J'ai eu le temps de lire hier soir le plan commenté obtenu avec le ticket... Dans le détail, y'a pas mal de choses intéressantes... Une seconde visite matinale cette fois s'impose donc... Bien m'en pris... La place est ce matin moins animée... Un peu moins !... Car il y règne déjà une animation certaine !... Le passage des vélos, rickshaws, taxis et piétons demeure incessant... Je m'arrête un moment près d'une esplanade ou quelques vaches et des centaines (milliers ?) de pigeons se disputent les gamelles de grains que leur offrent quelques dévots locaux. Les vaches auront cependant droit également à de la verdure !... Derrière, une statue colorée représentant Shiva sous sa forme destructrice reçoit les offrandes des locaux... Un peu plus loin c'est un gigantesque masque d'un dieu, caché derrière un treillage de bois... Plus tard, alors que je me fais le spectateur d'une partie d'échecs, j'assiste au retentissement de la grosse cloche, frappée par un homme situé en-dessous... 

Et puis ma curiosité me pousse à pénétrer dans un temple dans lequel je n'étais pas entré hier. C'est là que vit Kumari, la déesse vivante du Népal !... Passé le porche, j'arrive dans une superbe petite cour carrée. Les portes et les fenêtres en bois sont savamment et joliment sculptées. Je crois même apercevoir la Déesse, derrière un treillage au premier étage... Si c'est bien elle, elle est cependant nettement plus âgée que sur les cartes postales en vente à l'entrée de sa retraite... Un guide vient me trouver... Si je souhaite rencontrer la Déesse, il me suffit de faire une offrande dans la "Donation Box"... Ma curiosité n'ira pas plus loin...

Je flâne encore un bon moment sur la place et dans les rues adjacentes, en prenant soin d'éviter cette fois les gardiens du site... C'est d'ailleurs beaucoup plus facile avec le plan qu'ils m'ont remis hier en achetant mon billet, les points de contrôle y figurent de même que les accès libres !!... La place et le quartier autour est un véritable marché à ciel ouvert... Il y a les boutiques qui ont pignon sur rue et qui présentent un certain professionnalisme, et puis il y a les revendeurs à la sauvette qui se partagent le trottoir ou les abords des temples. Même ces derniers n'ont le plus souvent guère plus que quelques tomates ou oignons à vendre...

Cette seconde visite me réconcilie néanmoins quelque peu avec le lieu... En plus, les Népalais se montrent bien moins insistants à l'égard des occidentaux. Un simple refus suffit à décourager les rares commerçants locaux ou les quelques mendiants qui daignent aborder les touristes occidentaux. On est loin de l'âpreté des Indiens !...

...

L'après-midi, je retourne me perdre dans les rues autour de Thamel. Je découvre des cours intérieures où se dressent de gigantesques stupas auréolés de centaines de drapeaux à prières. Mais alors que je comptais me diriger à l'est de la ville, je débouche à nouveau sur Durbar Square !... Mon sens de l'orientation est bien perturbé dans cette ville fourmilière...

...

Retour sur Thamel... Petit tour sur Internet... Dîner de momos... Et j'ai juste le temps de me doucher avant la coupure d'électricité !...

...

Jeudi 07/05/2009 - Katmandou

Journée repos... Après les treks urbains de ces 3 derniers jours, je m'octroie une journée de repos... Je reste donc sur Thamel, écumant les librairies afin de trouver un peu de lecture... Je vais bientôt en finir avec la Cité de la Joie, dont j'ai entrepris une nouvelle lecture, crayon en main cette-fois... Je me laisse également docilement aborder par quelques commerçants... Mais c'est aussi la crise au Népal et les affaires ne semblent pas au beau fixe !... Il faut dire qu'il y a de la concurrence... Les prix demeurent cependant élevés... Enfin je trouve !... 

 ...

Vendredi 08/05/2009 - Katmandou

6h00... Me voici parti pour une nouvelle journée de visite... C'est aujourd'hui la partie est de la ville qui m'intéresse. Suivant les conseils de mon logeur, je commence par prendre un taxi, juste à la sortie de Thamel. Pour 200 Rs, je me rends donc tout d'abord à Bouddhanath. C'est là que se trouve le fameux stupa géant, le plus grand du Népal... (Entrée 100 Rs...) Et il est effectivement très grand !... Il se situe également dans une cour intérieure, et c'est un peu la surprise quand on y arrive enfin... Il n'est pas particulièrement haut, mais ce sont plutôt les grandes dalles rectangulaires qui forment sa base qui sont super grandes... Je me joins au flot des bouddhistes pour faire quelques koras... Les marchands du temple sont déjà en place ou sont en train de déballer leurs marchandises. La place est ainsi bordée de marchands de légumes aussi bien que vendeurs de thankas, colliers et autres statuettes... La priorité étant bien sûr faite aux commerces d'offrandes, d'encens et de drapeaux à prières... On y trouve même quelques hôtels et de nombreux restaurants, avec terrasses !... De nombreux temples bouddhistes ont également été construit dans le quartier. Je continue à tourner autour du stupa et dans les ruelles alentour... C'est à nouveau le royaume du commerce... Comme d'ailleurs presque partout dans cette ville, tous les rez-de-chaussée sont occupés par des boutiques...

...

Vers 8h00, alors qu'il commence à faire bien chaud, je me rends sur le second lieu de ma visite du jour... Pashupatinath...

C'est à quelques 20 minutes à pieds du Bouddhanath. Pashupatinath est un lieu sacré pour les bouddhistes et les hindous, situé au bord de la rivière Bagmati, un affluent du Gange !...

Mais aujourd'hui, le mince filet d'eau qui ruisselle au milieu des ghats n'a rien d'exceptionnel !... Malheureusement le temple principal, dédié à Shiva, n'est pas accessible aux non-hindous... Il s'y trouve l'un des 12 Jyotrilingam sacrés du Dieu suprême... C'est aussi en ce lieu que se déroule la crémation des morts... Rien à voir avec Varanasi... Ici, une fois qu'on s'est acquitté des 250 Rs pour le droit d'entrée, on est au spectacle pour faire des photos !... Plus haut, une bande de pseudos saddhus posent pour les touristes occidentaux moyennant quelques roupies... Certains passeraient vraiment pour de vrais Saints, le corps entièrement recouvert de cendres et le visage peinturluré... Plus haut, des dizaines de petits stupas me rappellent un peu le Père Lachaise !... Je reviens au bord de la rivière pour assister au rituel d'une crémation... Les femmes accompagnent ici les défunts jusqu'au dernier moment et il y a beaucoup de pleurs... Les hommes aussi d'ailleurs ne cachent par leur tristesse... Je suis avec une dizaine de touristes et de locaux... On compatit certainement tous, mais cela ne nous empêche pas de prendre des photos !... Il y a d'ailleurs un groupe d'Italiens qui vient de débarquer et c'est le guide lui-même qui les encourage à prendre des photos...

Je reste un bon moment sur la zone... et vers 12h00, je m'offre mon premier véritable repas dans un dhaba local... Je me contente de pakoras et de samosas, accompagnés d'une sauce, en fait un curry de légumes... le tout bien entendu servi avec un tchaï... Le tchaï népalais est un peu moins sucré que son homologue indien, sinon, cela reste du thé au lait !...

Il fait maintenant trop chaud pour traîner plus longtemps, ou même pour rentrer à pieds, et je m'offre de nouveau le taxi pour rentrer sur Thamel...

...

Samedi 09/05/2009 - Katmandou

Aujourd'hui, c'est Bouddha Jayantri... Le jour anniversaire de la mort du Bouddha... Un nouveau petit tour dans les sanctuaires bouddhistes s'imposent donc. Comme on pouvait s'y attendre, c'est l'effervescence totale. J'ai beau avoir émergé de bonne heure, il y a déjà foule... Et ce n'est pas peu dire !... Ce sont des milliers de pèlerins qui convergent vers le Monkey Temple où j'ai décidé de me rendre en premier lieu... Je m'incruste dans le flot... Les bouddhistes Népalais ont revêtu leurs habits de fête. Jeunes et vieux, petits et grands, filles et garçons, à croire que toute la ville s'est donné rendez-vous ici... Le pire c'est qu'il a déjà autant de monde qui circule dans l'autre sens, ayant déjà brûlé leurs petites bougies, et qui s'en vont vraisemblablement préparé la fête dans leurs quartiers, ou même brûler d'autres bougies à Bouddhanath... Des distributions gratuites d'eau ou de victuailles ont lieu un peu partout... Mais c'est surtout le jour pour faire des offrandes au Bouddha... Bien entendu, les commerçants s'en donnent à cœur joie tout au long de l'accès jusqu'aux escaliers... On trouve des glaces, des bijoux, des posters, des jouets, des encas, des fleurs en plastique... mais surtout des petites bougies - en fait, des petites coupelles ou repose une mèche de coton !... -.  

Je parviens à gravir les escaliers dans la cohue... Au sommet, on se bouscule pour parvenir à effectuer le tour du stupa ou jeter quelques grains de riz sur une statue de bouddha. Cette fois, les commerçants situés en haut n'ont pas tous pu étaler leurs marchandises... Il faut de la place pour les expos photo, la sorte de crèche qui reconstitue la vie de bouddha, ou encore les quelques moines qui assis dans un coin prodiguent leurs bénédictions moyennant donation... et bien sur pour le flot des pèlerins !...

...

Plus tard, alors que j'ai renoncé à me rendre à Buddhanath - je dois faire attention à mon budget !... -, je retourne faire un tour en ville, histoire de repérer où se trouve Shantipath, le lieu d'où partira mon bus demain... Car il est également temps de dire au revoir à Katmandou...

C'est en fait à 500 mètres de l'hôtel... J'en profite pour agrandir mon périmètre de reconnaissance... Je commence par suivre une large avenue (qui n'est autre que Shantipath !). J'atterris dans un nouveau quartier, plus huppé celui-là, avec même ce que je devine être un centre commercial... Plus loin, je parviens au Ratna Parc, où les habitants aiment visiblement venir s'asseoir sur un coin de pelouse ombragé... Là encore, les petits commerçants et vendeurs à la sauvette ont envahi la place... Mais alors que je m'apprêtais également à y faire un tour, on a vu débarqué une manifestation maoïste !... Une cinquantaine de jeunes, brandissant des drapeaux rouges avec faucille et marteau et des pantins débarquent de quelques pick-up... Ils font certes beaucoup de bruit, mais cela ne semble pas changer grand chose au quotidien des Népalais...

 Même les policiers présents ne semblent pas particulièrement concernés !... C'est la routine... A Katmandou, en ce moment, il y a des manifestations tous les jours !... Après avoir vainement essayé d'entraîner les foules en remontant l'avenue à 2 reprises, les manifestants finissent par prendre pied sur une large place. Quelques curieux, - comme moi ! -, se rapprochent pour prendre des photos... Cela semble au final plutôt bon enfant...

Je retourne enfin vers le centre commerçant... Toutes les rues et ruelles font du commerce en ce jour... - à moins que cela ne soit ainsi tous les jours ?... - Mais pas un centimètre carré de part et d'autre de ces rues n'est épargné... Je parviens à me repérer en arrivant à un carrefour important... Pas très loin, je sais qu'il y a un stupa et je m'engage dans cette direction... Mais la circulation des voitures, motos et cyclo-rickshaws s'y trouve interrompue... Je me faufile jusqu'à parvenir à un croisement et assister à un superbe défilé en fanfares... Précédent le cortège, deux carrosses tirés par de puissants chevaux blancs trimballent les autorités locales... Dans le deuxième, deux VIP maintiennent en place une statue de bouddha... Derrière les carrosses, des petits groupes d'une vingtaine d'hommes et de femmes se succèdent. Chaque groupe possède sa mini-fanfare de cymbales et tambours et s'en donne à cœur-joie... Deux personnes de chaque groupe porte également une longue perche courbée, décorée de drapeaux aux couleurs bouddhiques (bleu, blanc, rouge, vert, jaune) et de queue de yacks.

Je recroiserai d'ailleurs le cortège un peu plus tard, juste devant la cour du stupa. Et c'est là que je comprendrai à quoi servent ces fameuses perches... Parvenu autour du stuppa, les porteurs ont redressé leurs perches et se sont mis à les faire tournoyer habilement autour d'eux... Joli spectacle !...  Les fanfares qui les accompagnent rivalisent aussi... C'est à celles qui fera le plus de bruit !...

...

Retour à l'hôtel...

RETOUR

HAUT

SUITE

...

PHOTOS

...

SOMMAIRE